Une innovation contre l’âgisme

Si vous êtes salarié ou à la recherche d’un emploi à plus de 40 ans, il n’est donc pas improbable qu’il vous soit arrivé de faire face à une certaine forme de discrimination en raison de votre âge en phase de recrutement, de promotion ou d’actions de rétention.

De nombreuses recherches internationales laissent pressentir la gravité d’un problème encore bien loin d’être résolu malgré l'existence, dans de nombreux pays, de normes spécifiques anti-âgisme.

L’offre de professionnels sur le marché est tellement importante qu’un grand nombre d’entreprises et de sociétés de recrutement concentrent leurs choix sur les plus jeunes, marginalisant ainsi, quelques fois même inconsciemment, des personnes plus expérimentées et qualifiées mais en même temps plus âgées. Pour de nombreux chargés de recrutement, les professionnels séniors sont incapables de travailler pour des personnes plus jeunes. Ils sont en perte de vitesse, gagnent assez d’argent pour être suffisamment motivés, sont surqualifiés, pourraient avoir des problèmes de santé, ne sont plus mentalement flexibles et surtout, ne sont pas habitués au changement.

Nous savons bien que ce ne sont que des préjugés mais nous savons aussi qu’ils existent. Par conséquent, devons-nous nous laisser envahir par la frustration et nous faire à l’idée qu’il n’existe plus pour nous de perspectives professionnelles décentes et gratifiantes ? Absolument pas. Au contraire, c’est le moment idéal pour entamer la phase la plus excitante de notre carrière.

 

Lutter contre la discrimination liée à l’âge : l’auto-entrepreneuriat

 

Partons tout d’abord de la constatation que, chez de nombreux professionnels, la vision de l’emploi est en train de changer.

S’il y a quelques années encore l’activité de freelance était l’apanage quasi exclusif des créatifs, de nos jours, les professionnels travaillant en tant que freelance le font dans un large éventail de secteurs et de fonctions.

La fonction commerciale, traditionnellement considérée comme interne à une entreprise, peut et doit, selon nous, suivre cette nouvelle tendance. Il faut espérer qu’à l’avenir, les professionnels commerciaux exerceront davantage de petites activités dynamiques en tant qu’auto-entrepreneurs.

Avant tout, il faut commencer à penser et à se voir en tant qu’auto-entrepreneur, il faut parvenir à remettre sa carrière sur le bon chemin sans succomber à la discrimination liée à l’âge.

 

The Go to Market Company contre la discrimination liée à l’âge

 

Et nous y sommes. The Go To Market Company est une nouvelle plateforme digitale et sociale qui, en mettant en contact des entreprises et des professionnels séniors, se propose de soutenir la transition vers un nouvel état d’esprit fondé sur la propension à se lancer dans un projet entrepreneurial dont la rémunération est fondée sur les revenus. Il ne s’agit par conséquent plus d’une évaluation basée sur la rémunération annuelle brute mais également sur le potentiel exprimé par le marché cible concernant le produit/le service proposé à la vente.

Le secteur de l’informatique, grouillant de start-ups fondées par de jeunes diamants bruts, est le secteur nécessitant le plus d’expérience et de networking consolidé afin de permettre aux jeunes entreprises de dépasser les frontières et de faire exploser leur chiffre d’affaires.

Mais il s’agit d’un sujet spécifique que nous traiterons ultérieurement. Continuez à nous suivre sur www.thegotomarketcompany.com

Une innovation contre l’âgisme The go to Market Company